N comme Notetonentreprise.com

Toutes nos félicitations. Nous n’arriverons pas à savoir s’il ne s’agit que de votre charisme ou des bons conseils que nous vous prodiguons via nos billets, mais force est de constater que depuis quelques semaines vous êtes très demandés.

Vous enchaînez les rendez-vous sur un rythme soutenu, jonglant entre votre agenda et votre portable pour caler toutes ces dates, décalant, annulant, remplaçant au rythme des informations et des promesses. Au-delà de votre maestria organisationnelle, vous devez faire face aux questions qui vous taraudent sur votre éventuel, futur, potentiel, hypothétique, employeur. Sur ce blog vous avez trouvé quelques conseils (ah ben si quand même, reconnaissez-nous cela au moins) mais vous maudissez notre hypocrisie. En effet comment un blog si bien tourné peut-il se passer de nommer les pires boîtes de la place ?

Cette absence de nom n’arrange pas vos affaires car vous n’êtes jamais certains des lieux où vous mettez vos pieds. En outre si vous êtes une génération spontanée de consultant vous ne pouvez vous baser sur votre réseau uniquement composé de vrais gens avec des vrais métiers (pompier, institutrice, policier, infirmière) et personne ne peut vous aiguiller sur telle ou telle société.

Car personne, enfant, rêve d’être consultant. Pompier, institutrice, policier, infirmière, oui ; mais aucun enfant ne court dans les squares en hurlant « Plus tard je serai consultant. Et avec mes supers reportings je tuerai tous les méchants ! » Ce n’est pas un métier que l’on choisit mais plutôt la seule opportunité professionnelle qui se présente … faute de mieux. Tout le monde préférerait être Chef de projet dans une vraie société plutôt que balloté d’entreprises en entreprises au gré des missions et des délires d’un commercial frustré.

L’encadrement de votre employeur est nullissime et il ne faut rien en attendre. Beaucoup de consultants sont des juniors tout juste sortis de l’école et qui se retrouvent du jour au lendemain dans le grand bain de la vie professionnelle sans personne pour les aiguiller, les aider, les accompagner. Les salaires, très attractifs, n’évoluent plus après embauche. Les mille promesses faites, ne seront jamais tenues. Nous pourrions multiplier à l’infini ces mises en garde. Mais vous ne seriez pas plus avancés pour bâtir votre propre expérience professionnelle et/ou votre propre idée sur votre aléatoire employeur.

Vous avez fureté sur les forums à la recherche d’informations sur votre future boîte. Sur les forums vous retrouverez toujours le ravi et l’agacé. Le ravi c’est un internaute qui connaît un internaute qui connaît une personne qui a vu le loup et qui travaille pour cette société. Le copain, du copain, du copain du ravi est super content et super bien payé et sur des supers missions et avec un super manager. L’euphorie vous envahit, vous tressaillez de joie et d’impatience, vous voulez signer au plus vite.

L’agacé est un internaute qui connaît un internaute qui connaît une personne qui a vu le loup et qui travaille pour cette même société. Le copain, du copain, du copain de l’agacé est aux prud’hommes, payé une misère, sur une mission nullissime et qui poursuit pénalement son manager pour harcèlement. Le doute vous assaille, vous tremblez de peur et d’angoisse, vous ne voulez plus signer du tout.

Bref, sans être totalement perdu, vous n’obtenez pas les renseignements que vous cherchiez. Vous en voulez, le consulting est votre rêve. Pour la réalité, vous souhaiteriez vraiment savoir où vous allez  et avec qui vous signiez. Diantre, pourquoi le commercial qui vous a reçu ne porte pas une pancarte sur laquelle il aurait écrit : « Ici on est sympa et tout et tout » ou au contraire « Ici tu vas morfler espèce de viande ! ». Que la vie serait fade sans les petites surprises de nos chers managers.

Il existe un site internet qui vous permet de vous faire un début d’idée sur votre éventuel employeur. Nous insistons sur le « début d’idée » car à notre avis la réalité est souvent pire. Nous voulons parler de Notetonentreprise.com. Et que celui qui n’a jamais visité ce site pour tester la popularité de son employeur ou se moquer d’un collègue d’open space, nous jette la première souris.

Nous ne sommes ni les attachés de presse de ce site, ni les pourvoyeurs d’un « tous pourris ». Si nous nous attardons sur ce site, en particulier, c’est en raison de sa popularité. Nous ne cautionnons pas et regrettons le défouloir populiste qu’il semble être par moment. Cela nuit à la qualité des informations présentées. Nous ne cautionnons pas et regrettons la publicité éhontée des SSII qu’il héberge. Cela nuit, aussi, à la qualité des informations présentées.

Nous évacuons tout de suite l’idée souvent admise que seuls les râleurs se plaignent. Internet devenant un entonnoir à leur amertume. Sites de voyages, forums, tchats, le web regorge de lieux où les personnes échangent pour le plaisir d’échanger et pas uniquement dans le but de démolir le travail de l’autre. Nous partirons donc du postulat que les utilisateurs de ce site souhaitent partager leur expérience professionnelle.

Le visiteur à la recherche d’information se contentera d’utiliser le moteur de recherche. Celui qui souhaitera prendre part, échanger ou évaluer devra s’identifier. Une fois inscrit et caché sous son pseudonyme, l’évaluation se fait en notant de 1 à 10, douze critères qui sont :
– le salaire,
– la localisation de l’entreprise,
– le respect,
– l’environnement,
– les avantages,
– les collègues,
– la sécurité,
– les managers,
– l’équilibre,
– le fun,
– la carrière,
– la parité.

La note de chaque critère constitue une moyenne. Une zone de saisie permet ensuite au salarié de commenter et détailler sa notation ou son expérience dans cette société. C’est d’ailleurs la partie la plus intéressante. Noter pour noter cela ne sert pas à grand-chose. Mais détailler et expliquer ses choix, voilà qui pourrait combler vos besoins d’informations en prévision de votre futur RDV avec un manager.

Autant vous prévenir, les résultats sont très, très mauvais. Les SSII et cabinets de conseil plafonnent entre 0 et 4. Et si nous devions retenir un mot récurant à une grande majorité des commentaires, ce serait « fuyez ».

Revenons sur le principe et le mode de calcul. Si nous acceptons l’idée que peu de gens se rendent au travail pour le plaisir, que l’étymologie même du mot travail vient du latin tripaliare signifiant « tourmenter, torturer », il devient normal de trouver des notes moyennes ou mauvaises sur de tels sites. Il ne s’agit pas de noter un film, un livre, des vacances, un vin ou une voiture mais d’évaluer son boulot. La grande surprise réside dans l’écart entre les notes d’une entreprise et les notes d’une entreprise de conseil. A croire que Notetonentreprise.com rassemblerait sur son site tout le fiel des travailleurs.

L’anonymat est souvent reproché au site. Facilitant le pugilat, sans risque d’être identifié. Internet devenant le défouloir de nos pulsions les plus basses. Notetonentreprise.com n’est pas non plus la version ADSL de Vichy, n’exagérons pas. D’ailleurs beaucoup d’entreprises ont aussi de bonnes notes. Alors pourquoi les SSII et les cabinets de conseil ont des notes moyennes avec des commentaires tellement négatifs ? Attention, vous allez rire : parce qu’un commentaire sur deux n’est pas un commentaire de prestataire mais de manager.

Démonstration par l’exemple. Consultant 1 donne une note moyenne de 1/10 à la SSII AABBCC, avec le commentaire suivant : « Un ramassis de menteurs et de voleurs. Fuyez ! » Le second commentaire de DRH 1 notera la même société AABBCC 9/10, avec le commentaire « C’est génial, ambiance trop cool, on s’éclate à mort sur des missions géniales. ». Moyenne : 5/10. Puis vient Consultant 2 qui met une note de 2/10 et précise dans son commentaire : « Je confirme les propos de Consultant 1, l’autre commentaire est un fake à l’image de la SSII AABBCC, salaires de 25% en deçà du marché. ». Les commentaires sont très négatifs mais la note est moyenne à 4/10.

Voilà comment les SSII et cabinets de conseil pipent les notes et s’offrent pour pas cher de la réclame déguisée en lieu et place des commentaires. Exemple avec une société dont la moyenne des notes est inférieure à 4 et dans laquelle on trouve une note proche de 10. La lecture du commentaire vous fournira la réponse : « …, leader des métiers de l’Ingénierie et du Conseil en Technologies, accompagne depuis plus de […] ans les Directions Techniques et Directions des Systèmes d’Information de grandes entreprises internationales. Notre force : […] ingénieurs et consultants, présents dans […] pays, intervenant sur des projets de conception et d’études dans les secteurs d’activité [nous vous épargnons la liste] ». Votre perspicacité vous aura tout de suite fait remarquer l’arnaque.

Mais il y aussi plus insidieux. Vous avez le faux consultant, genre ravi de la crèche, qui adore son entreprise, son salaire, son manager, qui trouve qu’on le respecte, que les avantages sont pléthoriques, les collègues trop cools, la sécurité maximale, que tout est fun et que sa carrière explose. Cela donne des commentaires comme celui-ci : « Je viens de lire l’ensemble des commentaires et je me dis que je dois avoir beaucoup de chance: ça fait plus de 9 ans que je suis chez […], j’ai toujours eu des missions intéressantes, mes différents [managers] ont toujours suivi et pris en compte mes choix et demandes d’évolution, j’ai été soutenu par la boite à chaque fois que j’ai demandé à sortir d’une mission même si la période n’était pas facile ! » Là encore une superbe note vient plomber les moyennes.

Parfois, vous avez des humoristes qui derrière une superbe note, dressent un portrait sans concession dans leurs commentaires. Choisissant ainsi de manier l’ironie et la poésie comme seule et ultime arme. Nous nous permettons de citer (avec son accord) celui qui détient la palme en la matière, à nos yeux : « SALAIRE : Milliardaire en roupie. SECURITE : Mon manager est mon ami et il me protège de la pluie. EQUILIBRE : […] ne vous enverra JAMAIS en mission dans le fin fond de la Creuse. CARRIERE : Mais pourquoi faire? On est chez […] ! COLLEGUES: Une vraie fratrie. MANAGER : Toujours le cœur sur la main, prêt à partager tous ses bonus avec toi tellement qu’on est dans une relation WIN/WIN. FUN: C’est trop fun chez […] ce qui est obscène pour tous nos confrères des autres SSII, un peu de retenue quoi ! »

Donc au final les notes des SSII et des cabinets de conseil sont encore pires si l’on enlève les commentaires de managers qui s’ennuient, des RH et des poètes. Pour information la pratique est identique sur les forums où les entreprises rehaussent leur mauvaise presse de la même manière et avec les mêmes astuces. Vous vous demandiez à quoi votre manager passait ses journées au lieu de répondre à vos mails ? Nous venons de vous donner la réponse.

Attention, cette pratique pourra aussi être utilisé avant d’aller passer un entretien de qualification chez un client. Cela permet de ne pas arriver totalement vierge sur la vie intérieure de votre future mission. Apprendre que tout est externalisé, que les chefs de projet n’ont aucune latitude ou que les chefs sont des cons finis, vous permettra de ne pas arriver comme un cheveu sur la soupe.

Bien sûr dans le lot vous avez des gens sincères et heureux de travailler. Ils sont faciles à reconnaître leurs notes se situent entre 5 et 7 pour les plus optimistes. Ne perdez pas le votre, d’optimisme, et vous verrez, cela cela ira mieux demain.

A la recherche d’une SSII bien notée sur Notetonentreprise.com.

Prochain article : M comme Manager, le 05 novembre 2010

Publicités
Cet article a été publié dans Le blog's Ploc. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour N comme Notetonentreprise.com

  1. X dit :

    Il existe des SSII sympas, pas parfaites mais sympas. Je témoigne ^^

  2. Super Menteur dit :

    Des noms, des noms, des noms !

  3. Rotten Consulting dit :

    Ce site est une ode à Desproges

  4. Fred dit :

    Bonjour,
    Notetonentreprise n’existe plus mais j’ai trouvé un tout nouveau site au design très sympa qui traite du même sujet : http://www.enjoymonday.com.
    En effet, on peut noter son employeur ainsi que consulter les avis de salariés sur une entreprise (bien pratique quand on cherche un emploi ou que l’on veut changer de job).
    Les 5 critères de notation sont rapides à remplir et bien sûr c’est anonyme. Enfin, le site est simple d’utilisation et plaisant à naviguer.
    Fred

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s