H comme Horaires

Tout le monde a déjà fait cette amère expérience. Le client vous convoque à 17h30 pour passer un entretien de qualification. Vous êtes en avance et vous voyez les bureaux se vider d’un seul coup. Un instant vous bénissez les dieux du consulting de vous avoir trouvé cette mission de rêve. A peine relevé de vos génuflexions divine, le manager se tourne vers vous et ajoute « ceux sont des internes, les prestats sortent deux ou trois heures après. » Pas la peine de vous faire du mal ou de faire le mariole en demandant si les prestataires arrivent deux ou trois heures après, le matin.

Vous comprenez alors la raison pour laquelle vous êtes cadre, même pour un junior. Vous avez 24 ans mais vous êtes cadre. Votre père a sué sang et eau pour attendre ce niveau à deux années de la retraite. Mais vous jeune boutonneux post pubère vous êtes cadre. Rassurer votre statut ne vient pas de vos compétences. Vous êtes cadre car votre temps est entièrement dédié à votre client. Pas de responsabilité, pas de compétences fortes mais une souplesse sur les horaires. Tous les inconvénients et si peu d’avantage.

Et voici donc un billet sur les horaires en mission. De façon simpliste nous pourrions dire 9h-18h et une heure de pause déjeuner. Vous feriez alors 40 heures pas semaines soient 4,5 heures supplémentaires. Mais un cadre ne fait pas d’heures supplémentaires. Vous travaillez pour la gloire. Dans ce billet il ne s’agira pas de dresser de grandes théories mais plutôt de distiller quelques conseils :

Premier conseil, cela ne sert à rien d’arriver tôt pensant pouvoir travailler tranquillement et partir plus tôt le soir. A part le personnel de nettoyage, personne n’est là avant 9h00. Et tout ce qui compte pour une carrière se joue après 18h00. On ne vérifie jamais ses mails le matin en arrivant, mais le soir avant de partir. Envoyer un mail à 9h10 est à la portée du premier imbécile venu mais répondre à partir du 19h00 prouve que vous êtes archi occupé.

Deuxième conseil, on ne travaille jamais comme un acharné, même si on raconte partout que l’on est débordé. Si votre productivité est trop importante vous risquez de vous voir confier d’autres tâches ou de ne rien avoir à faire jusqu’à 19h00. Remplissez votre agenda électronique de réunions bidons, indiquez toujours que votre participation aux réunions officielles sera sous réserve. Pensez aussi à partager votre agenda avec toute la boîte afin que chacun sache combien vous êtes débordé.

Troisième conseil, le temps est ton ami. En sortant du travail à 20h00 et à moins de consacrer ses week-ends aux basses œuvres matériels, vous allez vite vous retrouver à ne manger que des pizzas commandées ou des sushis à emporter. Profitez de ce temps où vous faites semblant de travailler, vous maîtrisez le Alt+Tab alors faites vos courses, vos comptes, vos achats, vos réservations de vacances directement depuis l’ordinateur du boulot. Cela vous donnera l’air absorbé et vous pouvez imprimer à volonté.

Quatrième conseil, la médecine de proximité. Les médecins, dentistes, kinés ouverts après 20h00 sont rares, alors prenez vos rendez-vous dans la journée à proximité de votre bureau. Avant le RDV munissez-vous d’un dossier et un stylo et clamez haut et fort que vous avez rendez-vous dans l’autre bâtiment (ou à l’autre étage). Si votre client n’a qu’un seul bâtiment et s’il n’a qu’un seul étage, tâchez d’être en bonne santé. Puis une fois dehors vous filez chez votre médecin. Attention au risque d’y croiser votre client. Attention aussi au retour de réunion la bouche endolorie par une anesthésie.

Cinquième conseil, restez stoïque. Quand vous quittez votre poste de travail à 18h30 et que l’ensemble de l’open-space entonne en chœur « Michu a pris une RTT aujourd’hui » ne répondez pas « Bandes de cons, j’ai une famille, des amis, je sors, je vais au cinéma, voir des pièces de théâtres, assister à des concerts, boire des coups. Je ne passe as ma vie dans des lignes de codes mal écrites bandes de geeks de merde. » Même si c’est tentant et vrai. Ils ne rédigent pas des lignes de codes qui buggeront lors des premiers tests, ils jouent, en fait, à StarCraft en réseau face à la filiale coréenne.

Sixième conseil, la RATP est ton ami. Nous ne sommes plus en sixième et votre retard n’a pas besoin d’être justifié par un mot. Expliquez simplement qu’un passager a encore voulu mourir sous votre métro. Attention cependant aux collègues qui se feraient une joie d’expliquer que tout roulait très bien sur votre ligne ce matin.

Septième conseil, la badgeuse à quoi sert-elle ? En effet l’accès à votre bâtiment est protégé par des portes dont l’ouverture ne se fait que grâce à votre sésame en plastique. Vous pourriez donc obtenir les heures d’entrée et de sortie mais légalement c’est interdit. Alors voici une petite astuce. De votre boîte mail professionnelle adressez-vous un mail à votre arrivée et à votre départ. Un rapide calcul vous permet de connaître exactement le temps passé. A quoi ça sert ? D’abord à vous occuper jusqu’à ce soir pour faire votre fichier sous Excel. Ensuite cela vous permet lors de votre point annuel avec votre manager de justifier les horaires que vous faites et l’augmentation que vous espérez. Cadre oui, bête de somme non.

Huitième conseil, heures sup. mon cul. « Allo machin c’est […], tu te souviens de moi ? Tu es mon manager. Je suis en mission chez […] et je fais des horaires de dingue. Comment je déclare mes heures sup ? » Le blanc qui va suivre est tout à fait normal, il est généralement accompagné d’un long silence. « Ah ben si tu fais des heures sup, il faut que ce soit à la demande du client, je te laisse je suis en rendez-vous avec un nouveau pigeon, ingé. » Tentez d’aller voir votre client pour lui demander de payer vos heures sup, cela va être très compliqué. « Si la charge de boulot te pose problème, il n’y a pas de soucis, je demande à ton manager de te sortir de mission et ave la crise actuelle il sera heureux de me fournir un autre prestataire. » Difficile d’expliquer que vous avez du mal car vous avez été positionné sur une mission aux antipodes de vos compétences et qu’il vous faut ramer pour être à niveau.

Neuvième conseil, le client est ton ami. Proposez à votre client d’aller déjeuner avec lui en passant deux heures au restaurant, puis un café au bistrot et un digestif, bref vous regagniez le bureau à 16h00 complètement ronds, alors là il n’y a pas de problème. Sauf que l’addition sera pour vous. Pareil pour les pauses clopes avec le client qui peuvent s’éterniser. C’est le client, le roi, tout lui est permis.

Dixième conseil, mes horaires sont tes horaires. Remarquez les horaires de votre client et calez-vous dessus. Arrivez 10 minutes avant lui et partez 10 minutes après. Il aura alors l’impression que vous êtes une bête de travail, comme lui. Attention au risque du client parano qui se dira que vous voulez lui piquer sa place. Faites l’expérience dans un open-space ; dès le départ du petit chef et dans un intervalle de 5 à 15 minutes une volée de consultants s’éparpille vers les sorties. Cela en est grotesque.

Ces tables de la loi des horaires d’un consultant en mission s’appliquent à des geeks puceaux sans vie, ni rêve, ni envie. Nous ne pourrions imaginer que notre lectorat soit constitué de telles personnes. Donc si vous avez un(e) ami(e), il (elle) appréciera modérément vos excuses miteuses quand vous rentrez tous les soirs à 21h30, surtout que ce soir il y a ses parents et qu’il (elle) a cuisiné pendant deux heures, que maintenant c’est brûlé et que votre père raconte pour la quinzième fois les guerres qu’il n’a jamais fait. Si vous avez un enfant dite adieux à la vie de famille et surtout vous avez votre SSII ou cabinet de conseil qui vous relancera régulièrement pour que vous passiez le soir travailler après votre journée de travail.

Donc la seule règle est de suivre les horaires que l’on souhaite dès le début, de faire correctement sa charge de travail et si vous n’y arrivez pas de conseiller à votre manager de proposer une personne supplémentaire sur le poste. Et une remontée d’info pour la boîte, et une !! Vous êtes corporate vous alors !

Car une fois franchies les portes du bâtiment, il faut aussi inclure dans les horaires, le temps pour regagner vos pénates. Allons, vous avez tous vu le matin, ces hordes de consultants tous frais rasé(e)s (après tout mesdames vous faites bien ce que vous voulez), motivés, plongés dans 20 minutes ou l’Equipe (oui les ingénieurs ne sont pas des littéraires) et les mêmes le soir. On a l’impression que le cerveau a été aspiré. Bringuebalés par les secousses des rames, ils regardent hypnotisés l’écran de leur smartphone, ils échangent des banalités sur Madame Michu qui est chargée de la phase de qualification et qui ne veut pas entendre parler du PV de recette. Ils sont hagards, sonnés.

Mais une chose est certaine, le cerveau vidé, il y a de la place pour des boissons gazeuses et surtout une absence totale d’envi de vérifier si le droit du travail et bien respecté dans leur SSII ou cabinet de conseil. Dormez braves gens, le MEDEF veille sur vous et vous verrez, cela ira mieux demain.

Attente du RER A en fin de journée

Prochain article : P comme Pot, le 05 janvier 2011

Publicités
Cet article a été publié dans Le blog's Ploc. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour H comme Horaires

  1. Anonyme dit :

    Incroyable de véracité.
    je suis presta depuis plus de 25 ans. Tout est vrai et, effectivement, dit avec retenue.
    Bravo. Faites vous connaître.

  2. Sarah dit :

    Tout a fait vrai et j’en suis révoltée . C’est de l’esclavage moderne des ingénieurs. Pour la plupart des clients un consultant n’est qu’un simple Intérimaire surexploité. La preuve est que le consultant n’a aucun recours si son tortionnaire décidé de dire des calamités devant la ssii. Le client n’aime pas recevoir des conseils de la part d’un consultant. Et pourtant c’est cela le métier du consultant à l’origine.il veut tout juste donner les tâches ingrates à ces consultants et se garder les honneurs, et la vie belle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s